自転車で地域&人づくり
Stage intensités Alpe-du-Grand-Serre
Stage intensités Alpe-du-Grand-Serre

Stage intensités Alpe-du-Grand-Serre

Une courte journée de repos le vendredi, et me voilà reparti en direction du sud du massif de l’Oisans, dans la station de l’Alpe-du-Grand-Serre, perchée au sommet du col de la Morte. Cette fois-ci au menu, un peu moins de volume, mais du travail de rythme sur un fond de fatigue. La difficulté dans ce type de travail est de s’assurer de conserver malgré tout juste ce qu’il faut de fraîcheur pour que l’organisme soit tout de même capable de travailler à l’intensité escomptée. Il faut trouver la limite…

DCIM100GOPRO

Samedi 19 avril

Je devais ouvrir ce second stage par une journée plus tranquille de 2h30 avec mes premiers exercices d’intensités : deux séries de 4*1’i5-45″i3 pour les puristes, deux séries de quatre fois une minute à bloc pour les autres. Pour cela, j’avais repéré un petit circuit sympa avec une route tranquille qui rejoignait Séchilienne à la montée de Chamrousse. Cela s’appelait col du Luitel. Manque de pot, c’était l’un des cols les plus durs de France. Je le saurai maintenant. Au final je ne suis parvenu à faire qu’une série : je me suis senti bien la première heure, puis la fatigue du cycle précédent a pris le dessus. J’ai eu le droit à la neige sur les sommets.

Col du Luitel – 8,9km à 10,1%
Col de la Morte – 14,3km à 6,9%

Dimanche 20 avril

A l’origine, deux sorties étaient au programme : l’une a thématique musculaire le matin, l’autre très intensive l’après-midi. Après la leçon de la veille, je choisis de supprimer la sortie du matin pour assurer un travail efficace l’après midi. Je prévois court, mais violent l’après midi : le modèle Gimenez, c’est-à-dire une série continue de 45 minutes en alternant une minute au max/4 minutes à effort soutenu. Récupération partielle à chaque fois, ce genre de série demande un organisme efficace puisque les toxines s’accumulent alors qu’il faut pourtant continuer à soutenir l’exercice. J’ai choisi un cadre original : la mythique montée de l’Alpe d’Huez, couverte en environ 46 minutes. Pour les connaisseurs, je vous invite à regarder la courbe cardiaque de ma séance, particulièrement évocatrice (Mon entraineur est resté davantage fasciné par le fait que l’on distingue clairement les 21 virages de la descente dans la courbe de vitesse plutôt que par la courbe cardiaque de ma séance, mais bon).

Alpe d’Huez – 13,8km à 7,9%

Lundi 21 avril

Je devais conclure en beauté par une nouvelle séance foncière, laquelle je m’étais autorisée jusqu’à 5 heures trente. J’ai été loin d’utiliser tout mon crédit puisque je ne rentre qu’avec 4h15, la faute à la météo humide mais surtout à des jambes au bout de leurs possibilités. Malgré que je m’alimente beaucoup, je ne suis plus capable de tenir un rythme soutenu. L’objectif n’étant pas de faire couler l’organisme et d’engendrer de la fatigue pour le Circuit de Saône-et-Loire qui approche, je choisis d’être raisonnable et je préfère la version une de ma sortie plutôt que la version deux, qui envisageait de poursuivre en suivant les corniches du Drac. L’occasion de grimper malgré tout le col de Parquetout, petite merveille de la DDE qui comporte 5,1km à 11,1%, où j’ai d’ailleurs du descendre trois fois de vélo : pour éviter successivement un éboulement, un arbre couché puis une avalanche.

Col de Parquetout – 6,8km à 10,2%
Col de Malissol (depuis le pont de Ponsonnas) – 11,4km à 6,8%
Col de la Morte par Lavaldens – 7km à 6,1%

Dans l’ensemble, je suis très satisfait du travail réalisé. Je ne serai fixé sur mon niveau de performance que sur le Circuit de Saône et Loire où j’effectuerai ma reprise le vendredi 25 avril, c’est-à-dire lorsque j’aurai récupéré de la fatigue engendrée et reconditionné mon organisme aux efforts de type course. D’ici là, il me reste trois jours à gérer, souvent les plus sensibles d’ailleurs, que j’ai décidé d’organiser en repos/déblocage intensif/récupération active.

La prochaîne échéance sera donc le Circuit de Saône-et-Loire qui se déroulera de vendredi à dimanche et que je vous invite à suivre chaque jour en live sur directvelo.fr !

2 Comments

Comments are closed.