自転車で地域&人づくり
Critérium Réflexe Brezet – 1/2
Critérium Réflexe Brezet – 1/2

Critérium Réflexe Brezet – 1/2

La société AG2R la Mondiale parraine de la course nous invitait mardi soir à Clermont-Ferrand pour prendre part au troisième Critérium Réflexe Brezet, du nom de la zone artisanale que parcourt son circuit nerveux d’un peu plus d’1,6km, que nous avions à couvrir à 41 reprises. David Edwards qui revient de sa fracture du scaphoïde, Nans Peters, Adrien Legros et Dorian Lebrat m’accompagnaient pour faire face à l’armada de l’équipe organisatrice, le Team Pro Immo – Nicolas Roux, venu avec la moitié de son effectif DN1. Le reste de l’adversité regroupait quelques coureurs de Saint Etienne et Issoire ainsi que de belles individualités, comme Romain Combaud, Martial Roman, l’ex professionnel Jean-Luc Delpech, Romain Fondard ou Boris Orlhac.

brezet1

Avec un Paris-Roubaix dans les jambes, deux jours plus tôt, je me sais en condition mais je n’ai aucune garantie quant à ma récupération. Le début de course est difficile, bien que je m’applique à aller dans les coups d’entrée, sentant bien que la course se prête à une échappée précoce. Je n’ai pas été capable de la prendre, un peu trop juste physiquement en première partie de course. Nous sommes piégés : François Lamiraud représente le Team Pro Immo, Martins Trautmanis le Team Probikeshop – Saint Etienne Loire et Martial Roman des Girondins de Bordeaux est parvenu à se glisser avec eux. Je tente alors de relancer la course, ainsi que de rouler aux avants postes pour maintenir l’écart, avant de me résigner à retourner souffler un peu en queue de peloton avant qu’il ne soit trop tard.

brezet2

Je remonte au bon moment, et profite des forces revenues à l’occasion de cette courte pause pour me montrer décisif : j’intègre un groupe de contre de 8, puis une grosse dizaine de coureurs avec la compagnie de Nans et Adrien. Après quelques tours à rouler assez efficacement, nous revenons à moins d’une trentaine de secondes de la tête et c’est Nans qui trouve l’ouverture avec un coureur du Team Pro Immo. Nicolas Thomasson protège son coéquipier Lamiraud à l’avant, et ne passe pas un seul relai à Nans. Cela ne l’empêche pas de rattraper son retard sur la tête de course seconde après seconde, jusqu’à opérer la jonction avec la tête à deux tours de l’arrivée ! Malheureusement pour lui, Roman s’est déjà isolé en tête, contré par Lamiraud, qui remporte la course. Nans, qui paye ses efforts, doit se satisfaire de la 5e place, derrière Trautmanis et Thomasson.

brezet3

Quant à nous, dans notre groupe, plus personne ne présente vraiment de volonté à rouler puisque tout le monde a un coureur à l’avant. Notre position n’est pas tellement confortable, alors je tente de relancer la course à de nombreuses reprises, mais Adrien m’informe qu’il n’est pas bien. Je change alors de stratégie et m’échappe avec Nicolas Vogondy à deux tours de l’arrivée. Celui-ci est victime d’un incident peu commun : il se met soudain à tourner les jambes à toute vitesse, et m’annonce tout bonnement : “merde, j’ai plus de batterie” ! La batterie de sa transmission électrique étant à plat, son dérailleur ne fonctionne plus. Je me retrouve donc seul et prends la 6e place. Adrien termine 11e, Dorian 17e et David 20e.

Cette place est seulement mon premier top 10 de la saison. C’était aussi mon premier critérium, ainsi que ma première course toutes catégories. Je sais que je maitrise particulièrement bien ce genre d’événements et qu’il s’agit d’une course de niveau moins élevé que d’habitude. A la suite de quatre courses inscrites au calendrier UCI, je me retrouve logiquement à mon avantage sur ce genre de course ! Néanmoins, il s’agit là de mon premier résultat personnel de la saison. De quoi me remonter un peu le moral après un Paris-Roubaix très frustrant.