自転車で地域&人づくり
Critérium d’Annecy – 1/2/3/J – 12e
Critérium d’Annecy – 1/2/3/J – 12e

Critérium d’Annecy – 1/2/3/J – 12e

Après une semaine éprouvante au Tour de Tarentaise, j’ai levé un peu le pied avant de retrouver avec plaisir la compétition sur le critérium d’Annecy, pour la troisième fois déjà. Certains profitant d’un week-end de repos, comme Nico Denz de retour du Tour du Poitou-Charentes avec les pros qui faisait le déplacement pour nous encourager sur le bord de la route, d’autres n’étant pas encore revenus sur Chambéry ; nous n’étions que quatre ciel et terre à prendre le départ : David Edwards, François Bidard, Benjamin Jasserand et moi. Le circuit était un aller-retour de 1350 mètres au total à effectuer 70 fois en plein centre-ville d’Annecy, pour une course en conséquence assez spectaculaire.

Dès le lever de drapeau, Benjamin qui nous avait conseillé de “prendre la température en restant tranquille pendant les 5 premiers tours”, ne peut s’empêcher d’attaquer et se retrouve immédiatement seul en tête. Derrière, nous sommes donc en position défensive, même si nous savons pertinamment que sa tentative est vouée à l’échec. Après quelques rotations, l’affaire est entendue et les cartes sont redistribuées. David Edwards, le diable au corps, prend rapidement la succession de Benjamin à l’avant et ce pendant plusieurs tours de suite, et lorsqu’il est repris, il repart immédiatement sans se poser de questions. Moi aussi, je participe aux offensives quand l’opportunité se présente et les sensations sont bonnes : à quatre seulement, nous avons la course bien en main.

annecy1

Après une grosse attaque et un tour très rapide, finalement vain, je traverse un petit passage à vide et c’est à cette occasion que la bonne échappée se forme, au-delà de mon champ de vision. C’est quand je m’aperçois qu’il n’y a plus que Benjamin avec moi que je comprends que David et François ont tous les deux flairé le bon coup : la situation est idéale pour nous. Nous avons tout simplement la moitié de l’équipe dans l’échappée !

La mi-course franchie, nous n’avons plus avec Benjamin qu’à maîtriser les tentatives de retour à l’arrière, et l’écart longtemps stabilisé autour des trente secondes repart finalement à la hausse, laissant le groupe d’échappées hors de portée du peloton. Bientôt, l’écart dépasse la minute, et je m’attends presque à les apercevoir revenir dans notre dos. A l’avant, François s’isole en tête à quinze tours de l’arrivée après un gros travail de David. Notre second stagiaire professionnel l’emporte avec brio sur un terrain qui n’est pas le sien. Dans le final, trois coureurs échappent à notre vigilance et nous arrivons donc pour la neuvième place. Benjamin, qui a remporté toutes les primes du peloton (sauf une : c’est moi qui l’ai remportée, avec à la clé une jolie paire de chaussures Adidas… Pointure 47 1/3) semblant l’homme le plus rapide, je choisis de lancer le sprint de loin, franchissant ainsi en tête le dernier virage à 150 mètres de l’arrivée. Il me déborde et règle avec aisance des hommes très rapides comme les pistards Perizollo ou Moine. Il se classe donc 9e, et moi 12e dans son sillage.

annecy2

Un excellent bilan avec la victoire de notre normand François Bidard et une course collectivement maîtrisée de bout en bout, alors que nous n’étions que quatre au départ. J’ai pris beaucoup de plaisir sur ce critérium, et la condition semble encore sur la pente ascendante même si j’ai semblé avoir du mal à récupérer de mes grosses semaines précédentes. Une fois l’arrivée franchie, nous avons enfilé une veste, et sommes retournés à Chambéry sur le vélo, pour une journée au total kilométrique de 170 kilomètres, en vue des échéances de fin de saison, Paris-Tours Espoirs et le Tour de Lombardie notamment.

Voir les photos

annecy3