自転車で地域&人づくり
Rund um Finanzplatz Eschborn-Frankfurt – 2.2 U23
Rund um Finanzplatz Eschborn-Frankfurt – 2.2 U23

Rund um Finanzplatz Eschborn-Frankfurt – 2.2 U23

Aussi étonnant que cela puisse paraître, pour la première fois de ma vie, je courais à l’étranger ce week-end. A l’initiative de notre allemand Nico Denz, nous participons à la version espoirs du Rund um Finanzplatz Eschborn-Frankfurt (le Grand Prix de Francfort), en parallèle de l’épreuve professionnelle classée 2.HC. Nous sommes actuellement en transit à Châlons-en-Champagne avant d’enchaîner avec la manche de coupe de France de Nogent-sur-Oise, transit duquel nous profitons pour reconnaître (deux fois plutôt qu’une) le parcours de la manche de coupe de France suivante, le contre-la-montre par équipes des Boucles de la Marne.

L’organisation est assez exceptionnelle : le même jour, en quelques heures à peine, se déroulent une cyclosportive, une épreuve juniors, une épreuve espoirs et une épreuve professionnelle, remportée quelques heures après nous par le vainqueur de Milan-San Remo, Alexander Kristoff, devant John Degenkolb.

frankfurt1

De mon côté, ce n’était pas mon jour de chance. Les jambes n’étaient toujours pas celles du siècle mais cela semblait déjà aller bien mieux que le week-end précédent. En revanche, j’ai connu à peu près toutes les mésaventures qu’il m’arrive d’habitude en une demi-saison, en l’espace de 40 kilomètres. J’ai commencé par casser un rayon de ma roue avant, très rapidement, sans raison. Après être revenu une première fois, je me suis de nouveau arrêté pour dégonfler légèrement la roue avant. Je suis revenu, et peu de temps après, c’est le cable de mon frein avant qui a rompu, m’envoyant brutalement droit au milieu du peloton au beau milieu de la courbe suivante. Cette fois, il a fallu changer de vélo et je me suis retrouvé à naviguer très loin du peloton. Il m’aura fallu de nombreux kilomètres pour revenir et je ne reverrai le peloton qu’au kilomètre 40, au pied de la principale montée de la journée. Sans avoir eu le temps de récupérer, j’ai tenu cinq kilomètres d’ascension, avant de m’écarter, au bout de l’effort. Ma course était terminée.

Lire le résumé de la course