自転車で地域&人づくり
#17 Championnats de la Loire Fourneaux
#17 Championnats de la Loire Fourneaux

#17 Championnats de la Loire Fourneaux

Nous retrouvons nos amis du Rhône à Fourneaux pour le championnat bi départemental, que je dispute cette année de l’autre côté de la frontière, pour le compte de la Loire. Je connais le parcours pour avoir été le repérer dans la semaine, assez difficile mais bien trop court pour faire la différence à la pédale. Notre équipe fait figure d’épouvantail, tous les regards sont portés sur nous, et nous devrons assumer le poids de la course du début à la fin.
Je compte me tenir tranquille en début de course, Paul et Thomas étant bien trop contents de pouvoir attaquer d’entrée. Finalement, c’est Paul qui ne mettra pas longtemps à s’isoler en tête, dès le début du second tour, rapidement rejoint par Gauthier Heraud. Jordan Salinas tente de s’accrocher mais sera repris peu de temps après, puis ce sera au tour de Gauthier de craquer ; déjà, Paul s’envole seul en tête, bien parti pour ne plus être revu. De notre côté, on bloque, au point que bientôt, Romain nous demande de relancer la course pour qu’elle garde un peu d’intérêt. C’est moi qui parviens à sortir ensuite, je sors seul pour quelques kilomètres et je suis repris au pied de la bosse par un petit groupe de coureurs, avec une bonne partie des favoris, Romain bien au chaud dans la roue. J’ai beaucoup de mal à me remettre dans les roues, et une fois dedans, du mal à récupérer de mon effort. Je sens Romain très frais, il me fait signe qu’il va contrer dans le passage le plus raide, je le comprends bien, mais c’est trop tôt pour moi… Le groupe explose complètement sous son impulsion, il retrouve Paul à l’avant de la course. Me voilà seul dans le contre, dans une position favorable, mais toujours englué à l’arrière, sous la surveillance de Quentin Driot.

A force de casser le rythme, nous sommes rejoints par un second contre, avec Thomas et Valentin notamment. Idéal pour nous puisque nous sommes à nouveau trois dans le contre. Je leur demande de ne pas rater le coup si un nouveau groupe se forme : c’est Thomas qui, avec un temps de retard, prend en chasse Baptiste Bouchet. Il ne lui faudra pas longtemps pour le distancer dans la dernière rampe, et pour rejoindre la tête de course. La course est en train de tomber complètement sous notre pouvoir, avec une échappée de quatre coureurs, dont trois roannais !
Sur le dernier tiers de course, je tente de faire exploser le groupe à chaque fois dans la partie la plus difficile. Je parviens toujours à créer un écart, mais la partie suivante n’est pas du tout favorable, et le regroupement s’opère en plusieurs fois. Las, nous sommes mêmes repris par le peloton qui chassait encore. Je tente de rester placé, mais je loupe le coche lorsqu’un autre groupe s’en va, puisqu’il n’est composé que de rhodaniens. Plus vraiment dans la course, je rate un coup bien plus sérieux avec Quentin Driot et Loic Rolland. Nous ne courons même plus pour une place dans les 10. Plus beaucoup d’enjeu ! Je décide donc de sortir à mon tour, pour revenir sur un autre petit groupe de coureurs. Je travaille beaucoup dans ce groupe, j’organise les relais, avec ceux qui peinent le plus. Il ne reste plus qu’un tour. Tout en bas du circuit, nous apercevons le duo Driot-Rolland, et je fais le forcing, pour finalement le reprendre un kilomètre tout juste avant l’arrivée. A peine le temps de souffler, je me replace tout de suite en tête du groupe, que je veux absolument régler. L’arrivée est taillée pour moi, je démarre dès le virage au pied de la dernière rampe, je monte très vite, ils ne peuvent pas me remonter. Je termine 9e.

Devant, les jaunes ont assuré le show puisqu’ils terminent aux 3 premières places, Thomas devant Paul et Romain. Gros numéro, auquel j’ai encore assisté de loin… Je suis dans une période difficile en ce moment. Il n’y a pas grand chose à gagner en ce moment de toute façon, mais il va falloir briser ce cercle avant Olliergues. Plus que deux semaines avant la seconde manche du challenge…