«

»

juil 16 2016

Pourquoi j’arrête la compétition

J’ai décidé de mettre un terme à mon ultime saison de compétition ce 31 juillet, c’est-à-dire dans deux semaines. En réalité, cette année n’était qu’un sursis, et ce ne sera pas une grande surprise pour ceux qui me suivent depuis longtemps. Je vais donc raccrocher définitivement le vélo en compétition. C’est l’occasion de me faire plus précis sur mon avenir, à compter de septembre prochain, car d’autres éléments importants préfigurent un virage déterminant dans ma vie. D’abord, je serai diplômé d’une licence de Lettres Appliquées cet été. Ensuite, après un passage en France d’un mois et demi, je serai de retour au Japon une année supplémentaire à partir du mois de septembre.

Il me reste donc deux compétitions, deux manches importantes de la Japan Pro Tour : la première, la manche d’Ishikawa, aura lieu demain (dimanche 17/07) et se présentera sous forme de course en ligne sur un circuit de 12km pour une grosse centaine de kilomètres sur un circuit usant. La seconde aura donc lieu deux semaines plus tard, le 31 juillet, en plein cœur de Tokyo, sur la presqu’île artificielle d’Odaiba et sera un tournoi de critérium avec une série qualificative et une finale. Mon objectif reste d’être le plus performant possible sur chacune de ces deux manches et je compte profiter de ma bonne condition physique pour rapporter des points à mon équipe.

Mon avenir

Je décollerai ensuite dans la foulée pour la France du 2 août au 20 septembre, après une escale d’un jour à Shanghai. Je ferai plus ou moins un Tour de France, avec probablement dans l’ordre, Paris, la Bretagne, la Normandie, le Poitou-Charentes, puis Lyon, les Alpes et le midi avant peut-être quelques détours à l’étranger. Si vous souhaitez me rencontrer quelque part sur la route à cette période, n’hésitez pas à me contacter, ce serait avec grand plaisir.

Une fois rentré de France, je repartirai pour une année complète à Tokyo, où je m’installerai avec mon amie Japonaise. Plus question de vélo, mais de trouver un travail et de me consacrer à un nouveau projet, nouveau en apparence seulement, car je l’ai amorcé il y a déjà quatre ans : l’écriture. Après l’écriture d’un premier roman, je vais pouvoir y consacrer davantage de temps. Je serai d’ailleurs concentré cet été sur la rédaction d’un texte qui m’a été commandé par le site raconterlavie, qui fier d’un succès de grande échelle, lance sa revue en 2017. Après l’acquisition d’un japonais fluide cette année, je travaillerai dans le même temps plus en profondeur sur la langue afin de devenir un locuteur le plus naturel possible.

Le vélo

Je ne sais pas quelle place j’accorderai au vélo. Il ne disparaîtra probablement pas totalement de mon mode de vie, mais il n’aura pour sûr plus la même place qu’auparavant. Comme je viens de le faire quatre jours avec ma tente et mon ami Aurélien Lapalus (je pense y consacrer un billet un peu plus tard), je continuerai à l’utiliser ponctuellement pour des voyages et des sorties d’exploration. Mais ce ne sera plus du tout le même sport, et la possibilité que je le laisse tomber pour plusieurs mois d’affilée existe également. Autrement dit, contrairement à l’automne dernier, il s’agit de la véritable fin.

Ce site web

Depuis sa création en 2009 (il y a 7 ans déjà !), ce blog n’a cessé d’évoluer et il ne risque pas de disparaître de sitôt. En revanche, puisqu’un gros pan de son activité était encore tourné vers mon parcours sportif, cela va de soi qu’il va connaître une petite révolution interne. Il continuera d’être relié aux réseaux sociaux comme il l’est actuellement et gardera sa ligne identitaire, mais je vais probablement revoir son organisation pour mettre en avant d’autres sortes d’articles. C’est encore en phase de réflexion. Je l’utiliserai peut-être également pour faire la promotion de textes plus littéraires, pour la première fois.

Merci de votre fidélité depuis plusieurs années, et je compte encore sur vous à l’avenir. Je ferai toujours en sorte que ce site soit un espace agréable proposant du contenu de qualité !

3 Commentaires

  1. JACQUES BARTHEL

    Salut Tom, on va se croiser au Japon, peut être en plein vol. Je rentre à Nouméa avec un départ de Paris le 03 aout. J’ai passé comme tu as pu voir sur FB deux mois avec mes amis de tous les coins de super moments.
    Je suis surpris par ton arrêt de la compétition mais certainement pas déçu car je sais que tu as donné un maximum de toi pour le vélo et ça continuera en « croisière » comme pour moi, à travers le monde.
    Est ce que tu as fait une croix sur le Tour de Calédonie ?
    Je te souhaite un bon séjour en France et un bon avenir dans ce que tu vas entreprendre.
    J’espère que l’on pourra rester en contac et pourquoi pas, se revoir au Japon car tes photos m’ont donné encore plus envie de le visiter.
    Bises à tous les deux.

  2. DEBAENE

    Hello Tom, ta chambre est dispo pour une escale chambérienne. Au plaisir de te voir dans nos montagnes. A bientôt. Laurent.

  3. jeremie

    salut tom

    il y a du bois à rentrer au mois d’août si tu veux ! ! bière et piscine toujours en marche également !

    +++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>