«

»

juin 28 2016

Victoire au critérium de Oi !

FB_IMG_1467100329623

Après la déconvenue du critérium de Nara, manche de la Japan Pro Tour, où je n’étais pas parvenu à passer les qualifications, j’ai pris une semaine de repos, et me suis accordé une prise de sang pour m’assurer que tout allait bien. Une fois les voyants au vert, je suis reparti à l’entraînement pour une semaine de foncier censée me faire remonter à un niveau de base supérieur à celui qui était le mien jusqu’à maintenant, puisque je projette de retourner à des charges d’entraînement élevées pour l’été jusqu’au mois d’octobre. Dans ma planification, j’ai donc inséré le critérium de Oi dans cette idée à la fin de la première semaine d’entraînement, afin de valider le foncier et de lancer le travail des hautes intensités. Une réussite, puisque malgré un manque de rythme logique, je me suis imposé dans une course de mouvement intelligente.

FB_IMG_1467100448493

Je me suis rendu en train/vélo sur le lieu de la course, après un changement de ligne. Située à 60km environ de la maison, j’avais planifié un retour à vélo, pour réaliser une bonne journée de travail mixte. Les courses au Japon offrant des distances bien moindres, elles sont très nerveuses, mais un peu légères en terme de charges de travail (35km aujourd’hui). J’ai eu le temps d’observer les 999 catégories qui s’élançaient avant la mienne, avec tous les niveaux imaginables : débutant, intermédiaire, expert, vétéran, lycéen, salaryman… Pour m’élancer dans la dernière d’entre elles, la catégorie élite.

FB_IMG_1467100464544

Le petit parcours d’1,2km proposait deux lignes à peu près droites, une montante avec un mauvais goudron, une descendante, ainsi que deux épingles, la dernière étant située à 200m de l’arrivée. Je me suis donc placé dans les premiers tours, puis, sans trop utiliser d’énergie, j’ai commencé à me servir de virages bien pris pour obliger mes adversaires à réagir. Un coureur nommé Imada, qu’on m’avait désigné comme le favori, a profité de cette opportunité pour poursuivre l’effort et c’est ainsi que nous avons créé une cassure pour s’échapper à 6. Il était effectivement très fort, et relançait régulièrement l’échappée dans la partie montante. Pour ma part, un peu sensible aux premières chaleurs et en manque de rythme, je n’ai pas eu les yeux plus gros que le ventre. Je suis passé, mais en bluffant un peu, et surtout dans les parties précédant ou suivant les virages, c’est-à-dire sur des temps de roue libre. Un autre coureur au maillot noir, plus jeune et assez affuté, qui me semblait être l’autre danger de l’échappée, a été le premier à lancer l’offensive à quatre tours de l’arrivée. J’y suis allé tout en laissant les autres travailler et sans me dévoiler. Tout s’est finalement joué dans le dernier tour, où ce jeune coureur a placé un autre démarrage au passage de la cloche. J’ai réagi de suite et serré les dents dans la montée, où Imada m’a passé et a tenté de boucher le trou. Nous avons viré à l’opposée du circuit avec encore 20 mètres de retard, et j’ai laissé la pression sur lui le plus longtemps possible, alors que notre fuyard commençait à plier un peu les ailes. Je suis passé juste avant le dernier virage, où grâce à une bonne trajectoire, j’ai pu retomber juste dans la roue du coureur de tête. Je n’ai plus eu qu’à le déborder dans les 200 derniers mètres pour m’imposer.

FB_IMG_1467100492851

Je n’avais plus gagné depuis un an et demi et le Grand Prix Marthe Dubois, où j’avais terminé en solitaire au sommet du Col de Nassirah à trois jours du Tour de Nouvelle-Calédonie. C’est donc avec plaisir et pas mal de surprise que je renoue avec la victoire, qui me permet d’envisager la suite avec plus de certitudes – et un nouveau cintre de contre-la-montre que j’ai du ramener chez moi à travers 70km et un col de 10 kilomètres !

IMG_20160626_230908

1 Commentaire

  1. vignat

    super belle récompense

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>