«

»

oct 21 2014

Tour de Nouvelle-Calédonie #6a et #6b

Nous sommes au cœur du Tour de Nouvelle-Calédonie entre aujourd’hui et demain, puisque ce mardi, deux étapes difficiles sont au programme : Colnett – Ouégoa le matin, 52 kilomètres avec le terrible col d’Amos dans le final ; puis Ouégoa – Koumac l’après-midi, 43 kilomètres difficiles également notamment dans le début d’étape. Demain, ce sera la traditionnelle arrivée en mine, au terme d’une ascension terrible de douze kilomètres.

Sixième étape A : Colnett – Ouégoa, 52km

Nous essayons tant bien que mal de laisser sortir une échappée qui puisse nous arranger, mais je ne me sens pas bien ce matin. Nous parvenons finalement à filtrer un groupe de cinq, puis quatre coureurs seulement : la situation idéale. Il reste 30 kilomètres jusqu’au pied du col d’Amos. La poursuite est entièrement à mon compte, ainsi que notre australien Kyle Thompson qui assure également une partie du travail. L’écart monte régulièrement, 25, 40 secondes puis une minute, puis deux. Je passe des relais de plusieurs kilomètres et je donne tout ce que j’ai, jusqu’à l’épuisement total. Je zigzague dans les premiers kilomètres d’Amos, puis je termine l’étape tranquillement, à 7 ou 8 kilomètres/heure dans les portions interminables à 15-16%… Devant, Thierry revient sur les échappés au début de la descente et termine 6e de l’étape. Il reprend du temps à presque tous ses concurrents, pendant que Mathieu s’accroche et remonte même à la 5e place du classement général. Un très bon bilan, mais également beaucoup d’efforts…

1. STÄUBE Reto Suisse Entreprise Pierre
2. CASTEGNARO Francesco ACLN Dumbéa à 0″
3. LE BELLEC Gaël OPT à 0″

67. BOSSIS Tom Axial – Entreprise Pierre à 8’42

Sixième étape B : Ouégoa – Koumac, 43km

Après deux heures de battement seulement, nous repartons donc pour une très courte étape en direction de Koumac. De mon côté, revirement de situation incroyable : j’ai l’impression que tout le monde roule au ralenti. J’ai des sensations incroyables dès les premières montées ! Dans le col de 2e catégorie du Crêve-Cœur, je vais chercher une attaque de Florent Castellarnau, puis je poursuis un train soutenu dans les portions raides, avant que Castellarnau n’attaque une seconde fois et que Thierry y aille en personne. Lorsque je me retourne, nous ne sommes plus qu’une dizaine ! Nous basculons à une centaine de mètres de Thierry, Florent Castellarnau et le leader du classement de la montagne Jean-Marie Gouret qui avait anticipé les débats. L’entente est moyenne, on nous annonce 25 secondes d’avance sur les poursuivants alors que nous reprenons les trois fuyards. Enfin, un regroupement général s’opère à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée. L’entente reste correcte, nous n’avons pas à fournir tous les efforts : la situation est idéale, d’autant plus que personne n’attaque ! Je suis même le premier à tenter de sortir, à 6 kilomètres de l’arrivée, tellement les jambes sont bonnes. Je comprends ma bêtise lorsque j’aperçois la longue ligne droite vent de face qui m’attend, d’autant plus que les Suisses ont pris les commandes du peloton reformé. Je propose donc à Mathieu de lui emmener le sprint mais il se retrouve dans une offensive à deux kilomètres de l’arrivée. Finalement, il me restait encore suffisamment de forces pour aller tout de même terminer quatrième de l’étape, bien que je n’aie pas trouvé l’ouverture !

1. MASSON Jonathan OPT
2. ARMAND Jean-Denis La Réunion à 0″
3. LE CLEAU Glenn Shell Pacifique à 0″

4. BOSSIS Tom Axial – Entreprise Pierre à 0″

Leçon de la journée : le corps est vraiment un objet fascinant. Après une matinée où j’ai donné énormément avec des mauvaises sensations, j’ai gagné 12 pulsations/minute l’après-midi, pour me retrouver presque au niveau de mon leader ! Il ne faut pas toujours chercher à comprendre. En espérant évoluer au même niveau demain, car j’aurai probablement plus de travail que jamais…

1 Commentaire

  1. Letitia

    Hey OBots. Sheriff Arpaio's Posse preliminary report is due out next month. We hear Michelle O. is "in a panic." Panicking? Why, she got nothing to worry about right OBots? LoL. It's a good possibility that the plaintiffs would use that derogatory Obama report in this Georgia Adiiaistrntmve Court.So much for the FoggyOBots and Micheeeellle to worry about these days. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>