«

»

déc 05 2013

#16 Chasse-sur-Rhône

On arrive dans la dernière phase de préparation avant les objectifs. Aujourd’hui il faut que les jambes soient là, sinon…
Six tours d’à peine, ça fait 40 bornes… C’est une belle course minime, intéressant pour préparer Taninges et ses 100km dans la journée. Un tour passe, puis deux et j’ai vraiment l’impression de revivre la course de dimanche dernier : il ne se passe rien, le niveau est trop homogène, je m’emmerde… Alors dès que ça s’agite un peu je place un contre après une bosse. Ca envoie à 55-60 vent de dos, c’est la première vraie échappée de la course, Kévin Correard rentre seul après quelques centaines de mètres. On arrive dans une grande ligne droite vent de côté, derrière ça bordure, nous on tourne comme on peut mais on ne tiendra pas jusqu’à la ligne. Ca contre, et je suis à nouveau dans les coups ce qui me surprend. La plus grosse bosse du circuit me sert de tremplin pour sortir presque à tous les tours quand ça bascule, et si ça s’étire beaucoup ça ne craque jamais. Au bout d’un certain temps, ça commence à égrener un peu et à la mi course on se retrouve à douze devant, les douze les plus actifs. La course devient heureusement un peu plus vivante, avec Guerric on essaie souvent de bordurer Esquer dans les lignes doites. Parfois c’est limite et des trous se forment, mais toujours ça rentre au bout d’un moment. Bien vite je comprends qu’on ne peut arriver qu’au sprint, et je me méfie des deux lyonnais avant la bosse. Dès le pied je me replace devant, encadré par Guerric, Valentin et Florian Esquer. Le premier à bouger est Esquer 200m avant la ligne, je mets tout ce que j’ai. Une fois en tête, comme à chaque fois à l’approche de la ligne, j’ai une envie très très forte d’arrêter de pédaler mais aujourd’hui elle ne me surprend pas, et le plus fort c’est bien moi… Je ne m’arrête que quand je suis sur que personne ne peut plus me remonter : c’est bon, je l’ai fait.
Brillante victoire de moi-même sur moi-même, mon plus gros adversaire. C’est ce qui donne toute sa valeur à cette victoire qui arrive à point nommé. Le point nommé, c’est le prochain objectif…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>