«

»

déc 04 2013

#4 Fitilieu

Fitilieu est pour moi une course pleine de symbole…
D’abord c’est la première où j’effectuerai un tour complet dans le peloton… Puis deux, puis trois, puis quatre…
A vrai dire, c’est difficile mais pour le moment dans les roues en étant suffisamment rusé pour ne pas se mettre dans le rouge, l’élastique tient…
Tout cela me donne une idée, enfin je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle a été mûrement réfléchie… Disons plutôt que ce fut une pulsion : la toute première. D’un coup me prend l’envie d’attaquer.
Alors bien sur, on ne peut pas tout réussir du premier coup : lumineuse idée qui me vient juste au pied de la bosse. Alors tout à droite, à bloc, je parviens à prendre un mètre au peloton, puis deux, puis trois… Avant d’entendre quelqu’un dire « gauche », l’habituel craquement de braquets, et tout était déjà terminé. Je n’avais même pas terminé d’attaquer que j’étais déjà repris. L’échappée, l’attaque, le peloton. Oui parce qu’attaquer au pied d’une bosse quand on a déjà du mal a tenir le peloton…
Probablement qu’en plus, ce tour-ci, ça roulait vite : c’est le dernier tour ou des coureurs seront lâchés (de quoi nourir quelques regrets). Avec moi, Lucas Perret, puis deux coureurs qui ne se connaissent pas encore, Valentin Jury et Alexandre Paccalet. Le souvenir que j’en ai, c’est que pour une fois dans mon groupe de lâchés, c’était plutôt facile. Forcément, étant une situation assez nouvelle, je réagis de la plus naturelle des manières en pareil cas : je pose des sacs (très utile). Une fois que j’ai compris que c’était stupide, je me résigne à accepter mon raté et me persuade de ne plus jamais attaquer (promesse que je tiendrai jusqu’en junior, tout le monde le sait). Ca se décide donc au « sprint » pour la place de 20 (la toute première d’une longue série) dans la bosse et je règle le groupe sans trop de mal, tout se jouant dans la bosse.
La première course ou j’agis vraiment (même si, à coup sur, personne ne s’en serait rendu compte) mais aussi la première course « ratée » dans le sens où, j’aurais pu espérer relativement mieux, contrairement à d’habitude.
1. Fay Eric (UC Tain Tournon)
2. Capdepon Thomas (US Jarrie Champ)
3. Michel Romain (Lyon Sprint Evolution)
4. Turel Marc (UC Tain Tournon)
5. Enaud Benoit (TCC Ternay)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>