«

»

déc 04 2013

#15 Championnats Rhône Alpes Crémeaux

Voilà, vraie reprise après deux semaines sans mon vélo et sans rouler et pas sur n’importe quelle course puisque c’était tout simplement les championnats Rhône-Alpes. Plus de 140 au départ avec tout le gratin de la région.

Je pars en avant-dernière ligne à l’assaut d’une descente de 3km ! Je slalome donc entre les coureurs pour limiter les dégats, il y a déjà plus de 500m entre le premier coureur et le dernier. Je me mets à bloc dans la première bosse (un peu plus d’1km raide dans les bois) et recolle à la tête. Encore un petit kilomètre pour remonter complètement devant et je suis dans les 15 premiers en bas de la 2e bosse (près de 3km, roulant et régulier). J’ai les jambes, en tout cas au moins ou presque les mêmes qu’avant. A 1km de l’arrivée je profite d’un gros flottement pour tenter de partir en douceur. Rolland dans ma roue. Je remets la même. Rolland dans ma roue. Tant pis. Je rétrograde un peu dans la descente. Erreur, ça me coûte le peloton. Je me retrouve avec Rémi Martin, Jérémie Lachanelle, Benoit Enaud, Landry Mezange… On roule et on revient juste au pied de la 2e bosse, là où Quentin Charles a le malheur de visser. Ok, je me mets à bloc et attends que ça passe. Ca ne passe pas. Je m’arrache jusqu’à ce que je ne puisse plus et suis pourtant le premier à péter. Je me fais violence pour ne pas perdre trop de terrain. Je me sens un peu bizzare. Je fais la descente à fond une centaine de mètres derrière un petit groupe tout près du peloton. Le retour de la bosse sonne comme un coup de massue. Je n’arrive pas à trouver un rythme régulier et surtout assez rapide pour reprendre du terrain. Plus ça va et plus je sens que je manque d’entraînement. Alors après la bosse je me relève et attends un petit groupe avec Vincent Promonet et Capdepon ou Malmoustier je sais pas lequel des deux. Un mec d’Aix motive tout le monde et on est très efficaces. Au tour suivant on revient sur Benoit et Rémi. Rémi pète au tour d’après. Puis à deux tours de l’arrivée, au pied de la bosse, ma course bascule.
Je me sens vraiment mal, j’ai faim. Dans ma poche, deux pauvres sucres en morceaux, je les mange. Je ne peux plus passer de relai et laisse faire. Je roule un peu entre les deux bosses puis reste derrière dans la seconde. Le rythme reste régulier et pourtant j’ai de plus en plus de mal jusqu’à exploser complètement. Là, j’ai trop faim. Je m’arrête et demande à des gens s’ils ont à bouffer, je récupère deux barres de céréales mais ça suffit pas. Dans la première bosse, je me fais avaler par un peloton de 30 coureurs dont Rémi. Je récupère une pate de fruit entamée, deux autres barres de céréales. Impossible d’accrocher. Je me fais même passer par des doublés. Je suis à moins de 10km/h dans la premère montée ! C’est le calvaire jusqu’à l’arrivée. Plusieurs coureurs me passent un par un. Je finis loin.

Malgré ça je suis quand même satisfait puisque j’ai montré que j’avais encore le niveau (en tout cas pendant un certain temps). Et puis je me suis lancé dans une nouvelle aventure pour me changer un peu les idées : la piste avec l’interrégion qui arrive. On part le vendredi soir ! =D

A venir la vidéo avec la nouvelle caméra high-tech de ma mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>