«

»

déc 04 2013

#12 Interrégion Cize

L’équipe du Rhône était composée de Amandin, Clément, Medhi, Rémi, Jérémy et moi… Déjà, on me dit de faire le départ avec Jérémy. Je sais pas trop comment prendre cette consigne, mais les ordres sont les ordres. Donc, au pied de la bosse Jérémy attaque, Faussurier réagit un tout petit peu plus tard et je me jette dans la roue. On revient sur Jérémy assez vite, mais la chaleur pèse très fort, je ne donne pas tout parce que je sais bien que ce qu’on fait ne sert pas à grand chose et que j’ai fait mon boulot… On est repris en haut de la bosse. La course est lancée. Ca va vite. Je me place à l’avant, du mieux que je peux. Passe la descente, puis la première bosse arrive, ça va très vite, j’ai du mal à accrocher, pour la seconde bosse c’est pareil. Je bascule avec le peloton. J’ai l’impression qu’il fait de plus en plus chaud. Rebelote. La bosse revient trop vite. Je passe la première avec le paquet avec difficulté. La 2e est de trop, je suis déjà presque à fond en bas et ça accélère encore. J’explose complètement. J’arrive à choper un petit groupe un peu plus loin. En bas de la descente, on aperçoit le peloton au fond de la ligne droite. Ils sont encore 35 ou 40. On est d’abord dans un groupe de 5-6 coureurs, je reconnais Jasserand, je crois aussi un mec de la drome et Julien Colin. J’emmène toujours dans les deux bosses a un rythme assez élevé. Je veux perdre le moins de temps possible sur d’éventuels coureurs rattrappables. On passe des doublés à la pelle. Certains ont déjà deux tours de retard. A mi-course environ, on fait péter ceux qui nous suivent avec un mec de Gex. On roule deux tours, et là c’est moi qui pète. Je dois rattrapper encore un ou deux gars. Au dernier tour je vois la moto Quentin Charles à une petite minute derrière. Je conserve 30 secondes sur lui et je suis le dernier à ne pas me prendre de tour, 22e. Je marque quelques points pour le Rhône, et grâce à la 2e place de Clément et à la 9e d’Amandin on accrôit notre avance au général avec désormais 16 points d’avance sur la Savoie.
Pas trop mécontent de ma course même si j’aurais certainement pu viser bien plus haut si j’avais pas fait le départ. J’aurais pas pété aussi facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>